L’Espagne continue d’occuper la cinquième place mondiale en surface agricole dédiée à la production bio avec 2,01 Millions d’hectares et continue à la tête du classement européen, selon « Le secteur bio en Espagne 2018 », de Ecological.

Surface dédiée et types de cultures

Après une année de forte augmentation de la surface bio enregistrée entre 2014-2015, ce qui représente une augmentation de 18,34%. Ce processus c’est modéré en passant à une croissance de seulement 2,5% au cours de la période 2015-2016. Ce qui équivaut à une augmentation d’un peu plus de 50 000 hectares.

Un fait pertinent est que ses 2,01 million d’hectares font de notre pays le leader européen de la production, suivi de l’Italie avec 1,80 million d’hectares et de la France avec 1,54 million d’hectares

Cependant, ce chiffre contraste avec la croissance de la surface par rapport à l’année dernière. Selon les données de la FIBL, les 50.000 hectares espagnoles font peu de poids avec les plus de 300.000 hectares d’Italie et les 215.000 hectares de la France qui ont été incorporés l’année dernière et qui menacent le leadership européen de l’Espagne.

La répartition de la surface bio au niveau national montre la concentration de la production en Andalousie, qui avec 48,4% du total, regroupe près de la moitié de la surface consacrée à la production bio, suivie par Castilla-La Mancha avec 19,4% et la Catalogne avec 8,5%.

Les principaux types de cultures sont les pâturages permanents qui représentent 52% et occupent 1,05 million d’hectares, soit plus de la moitié de la surface disponible, suivis par les céréales avec 0,21 million d’hectares, l’olive avec 1,96 million d’hectares, noix 1,35 million d’hectares et vignobles 1,06 million d’hectares.

Opérateurs bio

Au cours de la période 2014-2016, le processus de consolidation des opérateurs du secteur bio espagnol a été maintenu. Le nombre d’opérateurs globaux qui composent l’offre productive dépasse 41.700, augmentant en seulement deux ans de 19,7%.